lundi 4 janvier 2010

La beauté parfaite

De joyeux lurons se sont amusés à créer le visage de l’actrice à la beauté parfaite, à partir de celui de seize actrices (américaines pour la plupart). Ce n’est pas inintéressant, et c’est vrai que le visage final a une certaine beauté, pour ne pas dire une beauté certaine ! (Cliquez sur la photo pour la voir en plus grand.)

Cette beauté parfaite me semble cependant aseptisée ! Elle est tellement parfaite qu’il n’y a plus l’imperfection qui fait la vraie beauté. Quand je compare ce visage parfait à celui des actrices originales, je me dis que ce qui fait la beauté de celles-ci est justement ce qui manque dans la frimousse finale.

Il y a chez Angelina Jolie une tristesse noble, chez Jessica Alba une profondeur dans le regard, chez Keira Knightley un étonnement furtif, chez Kate Bosworth un sourire complice, chez Monica Bellucci une sensualité torride, chez Scarlett Johansson une douceur altérée… Elles ont toutes ce petit quelque chose qui fait leur différence et c’est cette différence qui les rend si belles.

Je ne serais plus Réverbères si je n’avais pas quelque morale à tirer de cette histoire. Ne recherche-t-on pas tous la beauté parfaite, l’ami parfait, la maison parfaite, le travail parfait, etc. ? On peut passer son temps à éliminer ou à refuser le moindre défaut. Mais au bout du compte, c’est peut-être celui-ci qui fait la beauté de notre compagne ou compagnon, la complicité de notre ami, le charme de notre maison, l’intérêt de notre travail… Non seulement la perfection n’existe sans doute pas, mais en plus son obsession ne nous fait-elle parfois passer à côté de la richesse de ce que l’on a ?

1 commentaire:

  1. quel article !!!! j'adore ...

    merci

    Ninise de Paris (facebook)

    RépondreSupprimer