mercredi 14 mars 2012

Chansons oubliées : Il ne faut jamais sourire d’un enfant, par Marie (1971)

Il y a déjà un certain temps que j’avais choisi cette chanson pour en faire mon prochain billet « Chansons oubliées ». Le drame qui touche aujourd’hui ces enfants morts ou blessés durant leur retour de classes de neige n’y donne sans doute qu’un peu plus de sens.

Marie est une chanteuse qui ne fit que passer, mais avec quel talent. En 1971, elle sort des chansons inoubliables comme « Souviens-toi de moi » et « Soleil ». Mais aussi cette extraordinaire « Il ne faut jamais sourire d’un enfant », avec laquelle elle obtiendra le Prix d’Interprétation au Festival de Spa de cette année-là.

La voix est claire et envoûtante, d’une grande sincérité. Elle chante des mots simples, mais qui touchent les âmes sensibles. Marie en a touché plus d’une !

Mariée à Lionel Gaillardin, guitariste du groupe « Il était une fois », Marie a eu une carrière assez courte. Comme sa vie d’ailleurs, puisqu’elle mourut en 1990, à 41 ans, d’une leucémie foudroyante.

Son œuvre – 25 morceaux – a été rééditée en CD en 1994 sous le titre « Les années chansons ». Personnellement, je ne connaissais que son seul 33 tours éponyme, paru également en 1971, qui recèle d’autres petits bijoux encore : « J’ai trouvé ma route », « Dans le ciel », « Ma mère, la colombe et le cerisier », « La vie, c’est… », « Le marin de Dublin »…

Que cette chanson résonne en hommage aux enfants décédés ou blessés cette nuit.


Il ne faut jamais sourire d'un enfant

Qui vous demande en ouvrant des yeux tout grands

Quand le ventre de sa mère

A la forme de la terre

Si le ciel et l'océan sont là-dedans

Si l'on trouve des fleurettes et des oiseaux

Des chemins où l'on peut jouer au cerceau

Des torrents et des rivières avec des poissons d'argent

Il ne faut jamais sourire d'un enfant



Dites-lui qu'il y a encore peu de temps

Il y dormait en hiver et au printemps

Qu'il pêchait dans la rivière

Qu'il courait sur les chemins

De ce monde sans mystère

Où l'on n'aura jamais peur de rien



Il ne faut jamais sourire d'un enfant

Qui vous demande en ouvrant des yeux tout grands

Quand le ventre de sa mère

A la forme de la terre

Si la terre ressemble aussi à sa Maman



Il vous dira qu'il sait depuis très longtemps

Qu'on ne raconte plus d'histoires aux enfants

Que la guerre et la misère

Ont fait pleurer les rivières

Qu'il y a sur des chemins

Bien des enfants qui meurent encore de faim



Il ne faut jamais sourire d'un enfant

S'il vous dit en fermant ses yeux doucement

Quand sa mère le caresse

Et le berce tendrement

Qu'il voudrait bien s'endormir dans sa Maman



Paroles : Laurence Matalon. Musique : Jean Musy 1971 © Pathé-Marconi

1 commentaire:

  1. Une voix et un visage inoubliables. Que c'est triste de partir si jeune.

    RépondreSupprimer