samedi 8 mars 2014

Femme

Cliquer sur la photo pour lire le texte - Illustration publiée en 2007 par le journal Le Soir

Il y a des jours comme ça où on a envie de dire des choses. Je les dis souvent mal. Pourtant, seul l’amour m’intéresse. Mais il n’est pas toujours bon conseiller. Ou plutôt, je n’écoute pas toujours très bien ses conseils. Au bout du compte, il reste une évidence : tu dessines mes rêves !

Bonne occasion de republier cette chanson, écrite maladroitement lorsque j’avais 20 ans, enregistrée avec des moyens techniques limités en 1981, sans doute plus que jamais d’actualité.

Femme

 

femme
enfant de l’univers
tu dessines mes rêves
femme
murmure du vent
depuis tant de temps
tu n’as rien que ta vie pour exister
que la couleur de tes yeux pour t’ensoleiller
et si le monde un jour venait à se mourir
il faudrait garder un peu de ton sourire

femme
on t’a tant fait subir
les hontes de l’infamie
femme
que je voudrais me taire
de peur d’être ton frère
mais je voudrais surtout dire ces soleils
qui sans toi ne seraient pas pareils
ces chansons qui n’arrêtent de libérer mon corps
lorsqu'au bruit de ton nom je me sens bien plus fort

il y a tant de choses à te dire
pour te faire comprendre combien tu respires
le souffle de la vie la lumière de l’amour
que je suis bien petit devant l’éclat de ce jour

femme
sans toi que serais-je
qu’un immense malaise
femme
tu inondes la terre
d’une étrange lumière
et nous avons ensemble un monde à bâtir
où chacun doit se sentir libre
et si l’homme et la femme unissent leurs bras
je te jure qu’on y parviendra

FMG © 1981

0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire