mardi 25 mai 2010

La magie des ans

Bernard Gerard © 2010

Il est des moments magiques où il suffit d’être pour se sentir bien. Cela peut vous tomber dessus à n’importe quel moment, mais ce sont aussi parfois des moments que l’on fait naître.

Naître. Il y a 50 ans (quasiment), la femme que j’aime naissait. Vingt-cinq ans plus tard, elle faisait naître à son tour notre fille. Ne comptez pas trop loin : cela faisait deux beaux anniversaires à fêter.

Qu’est-ce qui nous a pris de décider il y a longtemps de fêter cela ce dimanche 23 mai 2010, la journée qui fut la plus chaude et la plus ensoleillée de cette année 2010 ? Le choix était bon… et tout le monde en a profité !

L’important n’était, évidemment, pas dans le temps (celui qu'il fait… mais peut-être celui qui passe) ! Il aurait plu, c’eût été le même plaisir de revoir tout le monde, de fêter cela ensemble. Bien sûr, cela n’aurait pas été comparable. C’est vrai que le soleil, quand il est là, revigore tout ce qui doit l’être. En fait, il ne fait que dorer ce qui dort !

Le bonheur d’être ensemble, de se retrouver, ou simplement de se trouver. J’en ai vu plus d’un qui parlait avec un de nos amis jamais rencontré auparavant. J’en ai vu plusieurs qui jouissaient de cette occasion de se retrouver. J’en ai même vu qui se reparlaient après un long silence.

J’en ai vu deux, évidemment, ma femme et ma fille, qui sentaient le bonheur de par tous les pores. Ce sont des moments magiques, c’est sûr.

HuGo lui-même était de la partie, reGardant Goulûment ce ballon sur sa boule tout en feiGnant d’iGnorer le contenu du contenant. Il avait raison. Ce jour-là, il n’y avait ni contenu ni contenant puisqu’il n’y avait aucun con ! Seulement le GonG !

Vous n'y comprenez rien ? Aucune importance. Comme dit l’autre, « la vie est belle » !

1 commentaire:

  1. La journée la plus chaude était le lendemain ;-)
    Simon

    RépondreSupprimer