lundi 20 juin 2011

Frustration désactivée

En préparant mon dernier billet, je m’apprêtais à placer la chanson Condamnés de Graeme Allwright. Depuis longtemps, j’utilise à cet effet un « site » de Google sites qui ne servait qu’à cela : y héberger quelques chansons – les miennes en grande majorité – afin de pouvoir les écouter en streaming sur mon blog.

Quelle ne fut pas ma stupeur de constater que le dit site n’existait plus, soi-disant « désactivé ». Non seulement je ne pouvais plus y placer de nouvelles chansons, mais aussi et surtout toutes celles qui y étaient présentes avaient purement et simplement disparu. D’une existence virtuelle, elles étaient passées à une inexistence radicale ! Quel choc !

J’ai bien essayé de restaurer mon compte et d’en savoir plus… mais tout cela ne servait à rien. Ce site est définitivement rayé de la carte internétique, comme d’autres sites googliens. Je ne sais pas très bien pourquoi et je ne suis vraiment pas convaincu d’avoir violé la moindre condition d’utilisation. De plus, il ne me semble jamais avoir été informé d’une quelconque violation ni avoir été averti d’une prochaine disparition soudaine.

Ce n’est pas très dramatique. J’ai simplement dû chercher une autre solution – l’utilisation de Dropbox (si ça vous intéresse, prévenez-moi : cela me permettra d’avoir quelques 250 Mb disponibles en plus gratuitement) – et celle-ci me convient fort bien tout en m’offrant une meilleure maîtrise de la gestion (jusqu’à la prochaine disparition de ce service gratuit ?). N’empêche, j’ai dû retrouver et modifier la quinzaine de billets qui proposaient d’écouter une chanson et faire tout ce qu’il fallait pour y arriver ! Temps précieux bêtement perdu, sans compter la néfaste autant que funeste frustration.

PS écrit le 17 mars 2017 : Depuis ce 15 mars, Dropbox a désactivé son "Dossier public", rendant du même coup tous mes liens musicaux inutilisables ! J'ai trouvé une solution, mais n'empêche, il m'a fallu à nouveau tout transférer et modifier.

Tiens, rien que pour désactiver cette foutue frustration, je vous offre La valse des vexations. C’est une chanson un peu déjantée, destinée à faire sourire ceux qui se laisseront séduire. Rien d’extraordinaire, mais plus de profondeur qu’on ne pourrait le croire à une première écoute. Allez, valsez bien !

Avant d'écouter "La valse des vexations", arrêtez le lecteur à droite.

Qu’y a-t-il de plus énervant
Que de pénétrer dans un WC
Et de se retrouver devant
Une planche éclaboussée
Parce qu’un mec est passé par là
Voulant marquer son territoire
En laissant un peu de son éclat
Comme si c’était obligatoire
Passe encore que certains ne savent pas
Que des chaussettes ont un envers et un endroit
Que chacun le fasse comme il le sent
Car en ce domaine le plus important
Est comme en politique ma foi
De savoir où est la gauche où est la droite
Cela dit, il y a de fortes chances
Qu’en arrivant dans ce local
Le mec a trouvé une planche
Qui refuse de rester verticale
C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile
De devoir tenir son engin
En essayant que ne vacille
Cette planche tenue par l’autre main
Mais le sommet de la vexation
C’est de constater que pas mal de gens
Malgré toute leur éducation
Ignorent ce qui est évident
Un rouleau de papier WC
Doit s’installer nécessairement
De telle sorte qu’il puisse se dérouler
Les coupons allant vers l’avant
François-Marie GERARD - FMG © 2005

4 commentaires:

  1. Frustrant qu'on ne t'ait pas prévenu ni même indiqué les raisons de la désactivation.

    RépondreSupprimer
  2. L'occasion de retrouver un morceau bien connu de mes oreilles, ce n'est pas si mal au final !
    Pour le reste, certains mystères d'internet restent insondables...

    RépondreSupprimer
  3. Ah, oui, c'est ennuyeux, mais pour écouter tu dis : "Avant d'écouter "La valse des vexations", arrêtez le lecteur à droite." et cela ne se coupe pas !

    RépondreSupprimer
  4. Etrange, et frustrant ! D'autant plus que tu m'avais passé l'astuce du lecteur, qui fonctionne toujours chez moi, et l'hébergement des chansons aussi ! Merci encore... :)
    (L'occasion de réécouter celle-ci par exemple : pas mal, non ?)

    RépondreSupprimer