dimanche 1 septembre 2013

Guide peu sûr

Allant découvrir l’excellent Festival des Granges, près de Bar-le-Duc, je devais donc me rendre en cette ville. Mon GPS – loin d’être un haut de gamme – refuse de prendre en compte à la fois la carte du Benelux et celle de France. Bref, lorsque je me rends dans ce merveilleux pays, je suis obligé de programmer un trajet jusqu’à la frontière et une fois celle-ci passée de reprogrammer un nouveau trajet. Pas très pratique, mais c’est comme ça.

Après avoir étudié les possibilités sur plusieurs sites de calcul d’itinéraire – étonnant de constater qu’ils donnent tous un parcours différent – je choisis de prendre comme première direction la frontière située tout près de Longwy. Ce choix résultait essentiellement du fait que j’ai dû me rendre plusieurs fois à Longwy cette année pour raison professionnelle… et que connaissant donc le lieu, cela me semblait un bon choix.

Arrivé à Longwy, je ne reprogrammai pas immédiatement mon GPS. Est-ce pour cela qu’il m’invita à continuer ma route sur l’E411, mais j’avoue que je fus étonné de me retrouver à un certain moment sur l’A31 du côté de Metz. Sans me poser trop de questions, je continuai ma route, ou plutôt mon autoroute ! J’arrivai à Bar-le-Duc après avoir parcouru 384 km de mon domicile et j’étais bien content !

Lorsqu’il me fallut repartir, je reprogrammai le dit GPS vers Longwy. Sauf erreur de ma part, il m’indiqua une distance de 197 km. Je partis, mais après 500 m, je ratai la route qu’il m’indiquait à un rond-point et partis dans une autre direction. Très rapidement, je me rendis compte que je m’embarquais dans une mauvais voie, mais quelle ne fut pas ma surprise de constater que la distance jusque Longwy était passée à 165 km. Par la grâce d’une erreur, je venais de gagner 32 km ! Je continuai donc ma route. Bien agréable au demeurant : de belles petites routes, pleines de découvertes !

Arrivé près de Verdun, mon cher GPS me pria de prendre l’autoroute A4 pour me diriger vers Metz. N’ayant pas trop d’idée où j’étais, je m’apprêtais à obéir à la machine quand je constatai que cette autoroute était payante ! Comme cela ne me réjouissait guère et que j’aimais bien les petites routes, je me décidai à continuer vers Verdun. À ce moment-là, la « voix » ne fut pas très contente et me pria plus d’une fois de faire demi-tour dès que possible, en respectant les consignes de prudence. C’est avec un certain plaisir que je refusai obstinément toutes ces injonctions qui me semblaient débiles !

À un certain moment, mon GPS se rendit à la raison et me laissa continuer ma route, non sans me dire qu’il me fallait parcourir 65 km jusque Longwy. Je fus stupéfait. Une minute plus tôt, il me promettait encore dans les 120 km, voire plus. Par mon simple refus d’obéissance, je venais de gagner une soixantaine de kilomètres !

Ma route fut des plus plaisantes. Il n’y avait personne sur des routes agréables entourées de beaux paysages. Il fallait juste ralentir dans les quelques villages traversés, sans que cela ne ralentisse vraiment le chemin. Je rejoignis Longwy où, grâce à ma connaissance de la ville, je pus facilement retrouver les pompes à essence luxembourgeoises et continuer ma route dans les meilleures conditions.

Arrivé à la maison, j’avais cette fois parcouru 306 km depuis Bar-le-Duc, au lieu des 384 du trajet aller. Un gain de 78 km, soit un gain de 20% sur le trajet total, mais en réalité de 40% sur le trajet Longwy-Bar-le-Duc !

Cette histoire est banale et ne vaut sans doute pas la peine d’être racontée, mais quand même, ça fait une sacrée différence ! Je n’étais même pas plus en sécurité sur les autoroutes. J’y consommais certainement plus. Et le temps de voyage était plus rapide par les petites routes. Alors, pourquoi mon GPS m’a-t-il envoyé par un tel détour ? Je ne lui faisais déjà pas trop confiance avant, mais maintenant je sais vraiment qu’il est un « guide peu sûr » ! Et ça ne m’amuse pas trop !

0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire