vendredi 25 octobre 2013

Retour au peuple légitime

FMG © 2005

Aujourd’hui, les Malgaches votent pour le premier tour de l’élection présidentielle. Une élection dont on ne parlera sans doute pas beaucoup, mais qui revêt une grande importance pour Madagascar. Elle survient plus de quatre ans après le remplacement d’un Président par un autre, poussé par des mouvements populaires et par l’armée.

Il est trop tôt pour dire si ces élections, tant attendues, tant promises, auront un quelconque impact positif sur la vie quotidienne des Malgaches. En réalité, c’est malheureusement fort peu vraisemblable. Si le Président sortant a trouvé – notamment – sa place grâce à des mouvements de foule, cette forme de « légitimité » populaire ne l’a pas amené à bouleverser dans un sens positif la vie de ses concitoyens. L’arrêt de l’aide internationale y est évidemment pour beaucoup (elle a depuis lors repris et on peut espérer qu’elle augmentera encore désormais). Mais il n’est pas sûr que ce Président auto-proclamé ait réellement cherché à améliorer la réalité du peuple qui l’avait – en quelque sorte, pas certaine – porté au pouvoir. Il semble qu’il a surtout cherché à garder celui-ci et à empêcher son prédécesseur de revenir.

Aujourd’hui, ces élections redonnent enfin le pouvoir – enfin, du moins, un certain pouvoir ! – au peuple légitime. Il n’y aura pas de miracle. Même si les anciens présidents se sont vu interdire leur candidature, le petit jeu politique reste ce qu’il est et certains candidats, y compris parmi les deux qui iront au second tour, ne sont sans doute que des marionnettes. De plus, il est évident que ce n’est pas parce qu’un nouveau président serait élu, avec toute la légitimité démocratique qui fait défaut depuis 2009, qu’il pourrait d’un coup de baguette magique changé la réalité quotidienne, si difficile, des Malgaches. Il suffit de savoir que, selon la Banque mondiale, 92% des Malgaches vivent avec moins de 2 dollars par jour pour se rendre compte des difficultés permanentes de ce peuple si extraordinaire.

Il faudra donc attendre pour voir si ces élections annoncent de réels changements (et j’avoue être relativement sceptique). Il n’empêche, le retour à la légitimité populaire est en soi une excellente nouvelle. La démocratie est ce qu’elle est, pleine de défauts et de limites. Mais l’absence de démocratie est pire encore. Et la démocratie passe par une formalisation des règles d’accès au pouvoir. Il est sans doute certaines révolutions, dans l’histoire de l’humanité, qui ont permis de jeter aux oubliettes des pouvoirs qu’il valait mieux voir disparaître. Mais ces révolutions ne peuvent trouver une réelle légitimité que lorsqu’elles débouchent sur un véritable système démocratique où le peuple dispose, de manière organisée et structurée, le droit de choisir ceux qui géreront leur cheminement et leur développement socio-économico-politique.

Espérons que cette journée ne soit pas pour Madagascar et surtout les Malgaches comme un fétu de paille…


0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire