dimanche 11 janvier 2015

Paroles d’un musulman comme vous et moi

En ce jour de grandes manifestations pour la liberté d’expression, je suis tombé sur le fil d’une discussion sur Facebook. En soi, celle-ci ne m’intéressait pas trop, mais j’ai été interpellé par les propos de Youness, un musulman parmi d’autres. Ce qu’il écrivait me semblait empli de sagesse, de vérité et d’humilité. Je me permets de retranscrire ici ses propos, sans modification autre qu’orthographique. Pour moi, le sens des manifestations de ce jour est entièrement contenu dans ces mots.

Youness
Bonjour, je voulais intervenir en disant juste une chose. La culture musulmane est différente de la culture belge (pour prendre un exemple). Dans notre religion, nos croyances, nos pensées, nos actions sont en lien avec une intimité que l'on crée avec Dieu. Si c'est intime, on ne va pas en parler à la TV ni sur Facebook. Les musulmans n'écoutent pas les imams, les mouftis, les représentants religieux ou politiques lorsqu'il s'agit de religion. C'est intégré dans notre culture. C'est pour cela que selon moi, la ligue arabe et les autres représentants ne le font pas. Après, c'est dommage que les gens ne voient que les méfaits faits par les extrémistes arabes ou noirs (pas musulmans !) et pas ceux des autres parce que la barbarie et la connerie sont une des caractéristiques de l'homme (au regard de l'histoire et du présent) et non des musulmans.

Benoît
La relation intime avec Dieu est une chose, mais l’organisation sociale en est une autre. Par exemple, Erdogan, Président islamiste de la Turquie (et donc élu par les musulmans de son pays ou alors je ne comprends plus rien) a déclaré le 24 novembre 2014 (j'imagine que cela fait partie de sa demande d'adhésion à l'Union Européenne) : « Notre religion (l’Islam) a défini une place pour les femmes (dans la société) : la maternité » (ce qui n’est pas sans rappeler ce que déclarait Adolf Hitler en 1925 : « Le seul rôle de la femme dans la société est d’être mère »). J’imagine que tu désapprouves entièrement ses propos et que pour toi, la femme doit avoir dans la société les mêmes droits et les mêmes devoirs que l’homme.

Youness
Oui, je désapprouve le discours d’Erdogan et justement, mon propos dans mon commentaire était que les Musulmans n'écoutent pas les discours des politiques et donc que se baser sur cela fausse le débat à mes yeux. Vous savez ce que c'est la politique : tous tiennent des discours afin d'être réélus et de plaire à leur électorat. Une grande partie des discours tenus et défendus par les politiques n’est pas appliquée plus tard dans leur politique (je parle en général et pas que pour la Turquie). Vous savez aussi que tous les mois, il y a des manifestations et des révoltes en Turquie qui sont durement réprimée, preuve que tous les Turcs ne sont pas d accord avec lui.
Je voudrais ajouter que des politiciens occidentaux ont déjà tenu ce genre de discours qui vise à discriminer et à enlever des droits à un groupe de personnes. Ex: les homosexuels en France (tous les discours des politiques dans les média, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy...), les discours de George W. Bush où il met Dieu au centre de tout, ce Dieu qui l’a sauvé de l'alcoolisme et qui sauvera l'Amérique de ses ennemis.
Je voudrais répondre aussi sur la question de l'intégration (…). Pour moi, la question ne se pose pas. L'Islam est intégré dans la société occidentale. Les Musulmans occupent une place active dans l'économie des pays, la culture, la politique (il y a beaucoup de personnes de confession musulmane au PS, au cdH, au MR, chez Écolo... preuve qu'on rentre dans les normes et qu'on n’essaye pas d'imposer les nôtres (qui sont finalement très proches lorsqu'on regarde ce qui nous rassemble et pas ce qui sépare)). De plus en plus de Musulmans ont des responsabilités et il y en a encore plus qui n’en ont pas mais qui sont heureux de vivre et de leur vie (chauffeur de bus, épicier, éboueur, femme de ménage, fonctionnaire, employé, employeur... la liste est longue). L'Islam, c'est la relation de l'intime avec Dieu. Donc, ça nous est propre et ça m’a aidé à prendre conscience que si on a une base (des croyances, une idéologie, tout ce qu'on veut), les autres aussi ont la leur et qu’elle n'est pas forcément la même que moi.
Dans cette optique, j’ai pris conscience que je n'ai pas à juger ou à imposer ma vision parce que c'est de l'ordre de l'intimité et donc à chaque personne son droit de croire, si moi j'en ai le droit.
Cet enseignement est répété plusieurs fois dans le Coran. Je le prends comme de l’ouverture et comme de la liberté d’expression également.
J'aimerais finir en disant que ce sont mes propos et ma vision. Elles me sont propres. Je n'ai aucune vérité absolue. Je n'ai de certitude sur cette terre que chacun est différent, a vécu des expériences différentes et que notre discours est le reflet de notre vie. Je n'aurais peut-être jamais dit cela si j'étais né au Caire, à Saint-Denis, ou à Embourg. (…) Prendre ses expériences personnelles, des faits divers, des discours de politique... n'est pas constructif. On pourra toujours trouver quelqu'un d'autre, d'important ou de moins, qui aura un avis contraire ou convergent au nôtre.
Ne faut-il pas se focaliser sur les maux de la planète et sur leurs causes et non leurs conséquences (comme les médias le font) afin de comprendre le problème ? Merci.

0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire