mercredi 26 décembre 2007

Menus plaisirs

Olivier Menu © 2006

Il est des moments paisibles, où tout va de soi. Sans qu’on se pose trop de questions. Enfin. Sans que les tensions n’apparaissent. Rien que le calme, le plaisir d’être ensemble, le respect mutuel.

Cela vous tombe dessus au moment où on ne s’y attend pas nécessairement. On peut connaître des périodes noires et sombres dont on ne voit pas trop bien la sortie, dont on se dit que la seule solution est de s’en accommoder. À quoi bon lutter contre l’absence de raison ? Et puis, par on ne sait quelle grâce, la simplicité des choses vraies reprend sa place. Quelques instants sans doute seulement. Mais ne sont-ce pas ces quelques instants, bien loin d’être volés, qui remplissent une vie de toute sa densité ?

On aurait bien tort de vouloir les enfermer dans des mots, de discourir sur le sens profond et caché des pépites d’amour. Ces moments ne se figent pas, pas même dans le symbole. Ils arrivent, ils sont là, ils passent. On ne les attend pas, mais on les goûte pleinement, à leur juste enchantement. Puis, on les garde dans un recoin du cœur ou de l’esprit. De là, ils peuvent continuer à enivrer, même s’ils sont déjà bien loin.

Le bonheur se nourrit de moments lumineux et d’espaces étincelants.

0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire