vendredi 31 juillet 2009

Hâvre de Noël


Quelle vue plaisante ! Voici une jolie lithographie, réalisée d’après l’Atlas de Cook, du Hâvre de Noël, terre de Kerguelen, découverte en 1772 du temps où le réchauffement climatique était encore à imaginer.

Ce devait être passionnant de partir ainsi à l’aventure pour découvrir des terres inexplorées, où l’homme n’avait jamais mis le pied. C’est une de mes illusions perdues depuis longtemps : il ne me sera jamais donné de poser mes pieds là où personne d’autre ne l’a encore fait. J’ai cru plus d’une fois que ce moment était arrivé, perdu dans des montagnes arides et drues, lorsque soudainement je rencontrais un mur ou un chemin qui visiblement n’était pas dû au seul effet de la nature.

Mais je m’égare (même si en réalité, je n’ai jamais été perdu…). Or donc, Kerguelen et compagnie étaient partis à la découverte de terres inconnues. Ils en découvrirent plusieurs, dont celle-ci qu’ils appelèrent « Hâvre de Noël », sans doute parce qu’ils s’y reposèrent durant une période de Noël. Soit.

Pourquoi donc ces explorateurs se sont-ils sentis obligés de frapper d’un coup de bâton ces innocents pingouins (ou manchots) qui venaient gentiment les accueillir ? Était-ce parce qu’ils leur faisaient croire qu’ils n’étaient pas les premiers à recouvrir de leurs pattes ce sol immaculé ? En tout cas, immaculé, il ne l’était plus après leur passage ! Et il est bien dommage que les découvertes s’accompagnent souvent de barbarie.

0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire