samedi 25 avril 2009

Violence sans fin

On ne parle plus beaucoup de ce qui se passe à Madagascar. Pourtant, hier encore, deux personnes sont mortes autour des manifestations. Celles-ci n’ont jamais cessé depuis la prise de pouvoir par M. Andry Rajoelina et la mise en place de cette Haute Autorité de Transition qui semble plus encline à s’installer qu’à transiter…

La Grande Île est en train de sombrer dans une situation sans issue où la violence des autorités devient monnaie courante. Plus personne ne doute que M. Marc Ravalomanana, le Président élu et déchu, pratiquait parfois une politique aux intérêts bien éloignés de ceux de la population. Tout n’était cependant pas à jeter. Mais il faut bien constater que le nouveau pouvoir en place, sans aucune légitimité même s’il avait au départ un certain soutien populaire, pratique exactement les mêmes méthodes : répression violente de manifestations, confiscation des médias de l’opposition, décisions politiques dont le bien-fondé échappe au sens commun…

Personne ne semble prêt à la moindre concession. C’est toi ou moi. C’est moi ou toi. Pourtant, toute réalité politique est toujours complexe si on accepte d’y donner place aux citoyens. Vouloir à tout prix imposer sa vue des choses ne peut mener qu’à une vue étroite et restreinte de la réalité, et – inévitablement – à gérer la liberté par la violence.

Cette crise devra trouver un jour une solution. Pour le moment, il n’y en a malheureusement pas une seule en vue. Je ne suis qu’un vaza (un étranger) et je ne peux y faire grand chose, si ce n’est peut-être me tenir informé, notamment par l’excellent site Sobika, et en faire état. Ma tristesse est grande…

0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire