samedi 2 mai 2009

La grippe mexicaine : ceux qui savent…

La grippe « H1N1 influenza A », mieux connue sous le nom de grippe mexicaine, inquiète tout le monde. Même s’il n’y a pas de raison de céder à la panique, l’inquiétude populaire est quand même bien compréhensible. Ce n’est pas la première grippe à faire des ravages.

Loin d’être un spécialiste, je ne m’avancerai pas ici à proposer la moindre solution. Comment le pourrais-je ? C’est une des choses qui m’étonnent : combien y a-t-il de personnes qui avancent l’une ou l’autre solution, voire l’une ou l’autre explication, avec la certitude absolue du « y a qu’à » et l’insolence de leur propre ignorance.

Pour l’un, il suffisait de mettre en quarantaine tous les passagers des avions en provenance du Mexique… Pour l’autre, il faut tuer tous les porcs… Pour le troisième, c’est un coup monté par les industries pharmaceutiques pour vendre à prix d’or beaucoup de médicaments et beaucoup de vaccins… Pour un autre encore, c’est un coup monté par les politiques pour qu’on mette moins l’accent sur la crise financière et économique… Pour je ne sais qui, ce sera bientôt la faute des homosexuels, des juifs ou des musulmans, voire des flamands, de l’industrie alimentaire, des fabricants de masques, etc. Au bout du compte, ne suffirait-il pas de tout faire sauter ? Au moins, on n’en parlerait plus !

La grippe est là. Il faut la juguler. Elle fera encore, malheureusement, des victimes innocentes. Il faut qu’il y en ait le moins possible. N’est-ce pas la première préoccupation de ceux qui s’occupent du problème parce qu’ils en ont les compétences, dans tous les sens du terme ? À quoi bon proposer des solutions à l’emporte-pièce ? C’est déjà assez compliqué comme ça, non ?

5 commentaires:

  1. Le contenu de ton message m'étonne un peu, voire me mettrait presque mal à l'aise. Outre certains parallèles hasardeux (laissons au moins les homosexuels, juifs et musulmans en dehors de tout ça, merci), je suis également étonné par tes propos concernant les avis divergents des uns et des autres sur le problème. Après tout, les personnes concernées ont au moins le mérite d'avoir un avis, qui vaut probablement ce qu'il vaut mais enfin, qui a au moins le mérité d'exister. Je ne pense pas qu'avis ou opinion puissent obigatoirement signifier certitude.
    Après, tes mots sont peut-être à prendre au énième degré, ou alors je dois manquer d'humour.....
    Enfin... on se rejoint au moins sur ta conclusion, c'est déjà ça.

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Pour une fois que je fais moins dans la nuance… Et globalement, je suis d'accord avec toi. Cela dit, je ne reproche pas aux gens d'avoir des avis ou des opinions, mais d'énoncer des certitudes du genre "y a qu'à". J'en ai vu et entendu. Je suis d'accord que mettre là-dedans les homosexuels, les juifs et les musulmans n'a pas de sens… mais c'est justement le danger que je voulais dénoncer (et je l'ai sans doute mal fait). Réaction notamment, dans un tout autre domaine, contre monsieur Ecclestone qui veut en F1 une femme noire juive… !!! Les gens mélangent tout, non ?

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai supprimé le commentaire précédent car j'avais oublié un morceau de phrase !! Le revoilà.

    Personnellement, ce qui m'agace le plus dans ce problème, c'est le foin qu'en font tous les médias. La grippe ordinaire fait ses victimes annuelles aussi. C'était la même chose avec les attentats du 11 septembre qui ont fait des milliers de victimes et des heures d'antenne à la télévision, alors que le génocide au Rwanda avait été bien moins médiatisé avec des centaines de milliers de morts. La vie humaine a-t-elle plus ou moins de valeur selon son lieu géographique ? Les médias, pour le meilleur et pour le pire !

    RépondreSupprimer
  5. Ah, mais si des blancs, des WASP, ont un risque, c'est beaucoup plus grave, pour les médias...
    Et puis, le choeur des "ya ka", quand il a quelque chose à se mettre sous la dent !..
    Je regarde tout ça assez perplexe, je n'en pense rien du tout. Wait and see...

    RépondreSupprimer