jeudi 12 février 2009

Renaître inexorablement

FMG © 2009

Quand on s’en va travailler sous la lumière, et qu’on en revient alors qu’il fait encore clair, on se dit que la vie renaît, que l’hiver est bientôt fini, qu’on va revivre de beaux moments.

Quand on part le matin en se disant qu’on va faire quelque chose de bien précis, et qu’on rentre le soir en étant satisfait de ce qu’on a fait, on se dit que les choses vont bien, qu’il n’y a pas de raison de ne pas être fier de soi, que finalement le travail accompli a du bon.

Quand on lance une bouteille à la mer avec un message précieux et qu’on reçoit une réponse compréhensive de la personne à qui était destiné le message, on se dit qu’on a en réalité beaucoup de chance de pouvoir être entendu et compris alors que cette bouteille aurait pu ne jamais arriver à destination.

Quand on s’endort avec en tête un nœud de soucis et qu’au matin le réveil apporte la lumière et la lucidité, on se dit que la nuit porte conseil et qu’il serait bien bête de s’en priver.

Quand une discussion ouverte permet d’éclaircir le brouillard et que les solutions viennent s’enchaîner avec naturel, on se dit que l’échange des idées est le meilleur moyen de s’enrichir de l’intelligence de l’autre.

Tout cela, inexorablement.

0 commentaires:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire